Cette année, au cycle 2, on parfait notre look avec les ceintures de comportement !

Pourquoi avoir opté pour les ceintures de comportement ?

Depuis un certain temps, les codes couleurs et les smileys dans les bulletins de comportement n’avaient plus vraiment de sens pour moi. Ce qui me dérangeait, c’était qu’au final, les enfants recevaient un verdict face auquel ils étaient impuissants. Un constat était fait. Mais concrètement, que pouvaient – ils faire pour progresser ? Je cherchais donc un outil qui me permettrait d’améliorer mon évaluation du comportement et qui aiderait les élèves à s’engager dans leur attitude.

Et c’est à ce moment là, que j’ai découvert… les ceintures de comportement !

Dans les invariants de Freinet, on retrouve ceci :

« Tout individu veut réussir. L’échec est inhibiteur, destructeur de l’allant et de l’enthousiasme. » ( Freinet, Invariant 10 bis)

Je crois également que le besoin de grandir est présent au fond de chaque enfant et qu’il faire confiance en la volonté de chacun à progresser. Ceci dit, croire en la capacité de l’élève ne suffit pas. Il faut aussi lui donner des moyens pour y parvenir.

Les ceintures sont comme autant de petits cailloux qui balisent le chemin qui fait grandir, et qui invitent à s’y engager. Sur ce chemin, chaque pas – même minime – est une conquête.

Quels avantages y trouver ?

Les ceintures explicitent aux yeux des enfants ce qu’est le métier d’élève attendu de leur part. Elles permettent à chacun de progresser en fonction de ce qu’il est.

Avec les ceintures, c’est un  « Nouveau look, pour une nouvelle vie d’élève ! ». L’élève s’implique dans son métier. Il sait exactement où il en est et ce qu’il peut ou doit faire pour évoluer. Cela le motive à se dépasser.

Elles rendent chacun responsable de son propre comportement.

Si tu ne veux pas apprendre, personne ne peut rien pour toi. Si tu es décidé à apprendre, personne ne peut t’arrêter.

 

De plus, l’acquisition d’une nouvelle ceinture n’est plus la seule « affaire » du prof. C’est en conseil coopératif qu’un élève demande si oui ou non, il peut obtenir la ceinture suivante. La décision est plus juste car il y a une multitude de regards sur l’attitude d’un enfant. Ce qui est aussi intéressant, c’est qu’une discussion s’engage. Entre eux, les élèves s’expliquent en se basant sur des faits concrets qui permettent à tous de comprendre la validation ou non de la ceinture.

Les comportements positifs sont également mis en évidence. Les ceintures offrent un cadre rassurant et guidant.

Et concrètement …

Pour construire mon tableau des ceintures de comportement, je me suis basée sur celui qu’Yves a construit. J’ai utilisé ses 7 piliers de la vie d’un élève : l’autonomie, l’organisation, le travail, la circulation, la responsabilité, la coopération ainsi que la prise de parole. J’ai adapté le contenu à ma classe qui est dans la cycle 2 et aux spécificités de mon fonctionnement. Ce qui a changé dans la vie de la classe, c’est que les élèves sont motivés à atteindre de nouveaux objectifs au point de vue de leur comportement.

Certains enseignants seraient tentés de voir dans les ceintures de comportement un outil miracle qui réglerait à lui seul tous les problèmes de comportement ou de discipline rencontrés jusqu’alors. Ce faisant, les ceintures de comportement deviendraient bien vite encore un de ces « gadget pédagogique » qui viendrait remplir le placard des outils inutiles si les conditions suivantes ne sont pas respectées.

Mettre en chantier les ceintures de comportement dans sa classe implique que l’on requestionne le regard que nous portons sur les élèves et la place que nous leur accordons dans la gestion de la classe. Les utiliser les ceintures de comportement sans introduire le conseil de coopération, les métiers, du travail coopératif… n’a pas d’intérêt. Cet outil ne peut être utilisé de manière isolée. L’intérêt de l’outil serait amoindri.

2 outils de classe :  

Un tableau individuel des ceintures de comportement. 

Un affichage mural dont l’objectif principal étant de permettre à chacun de connaitre les points à améliorer. 

 

 

 

Mais je parle aussi de...

Your email will not be published. Name and Email fields are required